Minute d’Ethique2018-06-24T18:40:26+02:00

MINUTE D’ÉTHIQUE

Retrouver la Minute d’Éthique
de Sophie PUJOL-BAINIER

DDCN Éthique 2017-2018

Minute d’Éthique - Cabinet du Gouverneur - 17 juin 2018

Pourquoi des règlements respectés et
des statuts
bien à jour permettent de
grandement diminuer les conflits potentiels…

Je vous le demande …. ?

Instinctivement je répondrais, comme on répond aux enfants quand ils vous posent pour la 100ème fois la même question : PARCE QUE ….

Parce que c’est comme ça !
C’est comme ça depuis la nuit des temps, depuis que les individus ont établi des rapports entre eux, qu’ils vivent en société.

Les lois constituent le lien qui nous  unit.

Pour  de nombreux philosophes du XVIIIe siècle comme Rousseau.
« Le contrat social est un pacte qui détermine l’organisation d’une société, c’est le fondement même de toute communauté ».

Si nous ne vivions pas dans une société organisée, si nous n’avions pas des clubs structurés, les lois ne seraient pas nécessaires.
Nous ferions comme il nous plaît, en faisant peu de cas des autres.
Mais ce serait l’anarchie….
Imaginez un instant par exemple que nous puissions rouler comme nous voulons sur la route, à droite à gauche …..
La catastrophe non ?

Bien  plus que le respect de la règle : c’est le respect de l’autre.
Si l’on ne partage pas des règles communes, on ne peut pas considérer l’autre comme son égal.
Respecter nos statuts, nos règlements n’est pas un acte de  soumission.

C’est au contraire la preuve de la capacité à entrer en relation avec l’autre, sur la base d’un cadre commun.
Les statuts comme les règlements fournissent une structure pour s’assurer que chaque club fonctionne correctement et selon les règlements de l’association internationale, marquant ainsi à travers le monde, notre identité.

Les règles sont là pour encadrer notre mission, nos activités au sein de nos clubs et, au-delà, former au « vivre ensemble ».
Mais encore faut il les connaître,
Certes nul n’est censé ignorer la loi, ni même nos statuts, mais reconnaissons que les lions sont plus dans l’action que dans la lecture régulière de leurs statuts ou leur règlement.

Mais  surtout il convient de les appliquer à tous les niveaux pour que les décisions soient acceptées et ne puissent être remise en cause.
Dans une société ou trop de puissants s’affranchissent de toutes les règles , se croyant toujours au dessus  des lois , fort de notre éthique LION , montrons à tous nos membres que chez nous , quelque soit notre fonction, nous sommes tenus par les mêmes obligations .

Le respect de nos règles c’est la garantie que chacun sera traité de la même façon.
Anatole France disait :
« Quand les lois seront justes, les hommes seront justes. »

Et j’ajouterais que lorsque  nous appliquons nos statuts nos règlements en étant justes, les décisions sont respectées, et c’est ainsi que nous éviterons les conflits.

Vous connaissez sans aucun doute cette maxime : « Si tu veux la paix, prépare la guerre »

Personnellement je ne partage pas, et je préfère l’analyse de Pierre Villard, président honoraire du Mouvement de la paix.
« Si tu veux la paix, prépare la paix  »
« La paix se construit sur des conditions permettant le développement personnel et collectif de chaque être humain, et non pas sur des rapports de force et dominants »

Et parce que nous ne sommes pas infaillibles , parce qu’on pèche parfois par orgueil,  qu’ on oublie notre éthique ou tout simplement de faire preuve de bienveillance à l’égard des uns et des autres, le conflit peut éclater .

Et une fois encore, se référer à nos statuts ou règlement nous permettra de résoudre les conflits, puisque tout y est prévu jusqu’à la désignation d’un médiateur.

Mais parce que je suis de nature optimiste, et parce que nous sommes Lions je reste persuadée que nous sommes capables loin de la rigueur et de la lourdeur parfois de nos textes, de tout simplement nous parler,  de nous écouter.
Chacun d’entre nous sait que c’est par le dialogue que nous pouvons résoudre les conflits.
Mais il peut arriver , même en respectant nos textes , même en les appliquant avec justesse , que les décisions ne soient plus comprises , que les décisions ne soient plus acceptées , que les textes soient remis en cause.

Que faire ?
C’est le signe peut être tout simplement qu’il est temps de réfléchir et d’envisager de changer la règle, parce qu’à l’image de notre société, notre mouvement évolue, et qu’il faut adapter nos statuts nos règles.

D’ailleurs celles-ci viennent d’être modifiées pour que nous soyons encore plus forts, plus efficace, encore plus nombreux pour servir plus de personnes qui sont dans le besoin.

Il appartiendra à chaque club de se les approprier, sans à priori, sans se dire qu’on savait faire avant, et que tout ça ne change rien …

Sachons évoluer !

« Il n’est rien au monde de plus puissant que l’idée dont l’heure est venue » disait VICTOR  HUGO

Rappelez-vous un temps pas si lointain, ou la règle ne permettait pas aux femmes d’être membres.
Non sans quelques grincements de dents, et même paraît t’il quelques démissions, la règle a été changée par la volonté de tous, et j’oserais dire pour le bien de tous.
Que de chemin parcouru depuis le changement de règle, la Première Femme présidente internationale cette année,

Et chez nous enfin la première Femme Présidente Nationale,

Il aura juste fallu attendre un peu plus de ….30 ans

Alors mes Amis, respectons nos règles, et nous nous respecterons les uns , les autres , mais osons lorsqu’elles ne sont plus adaptées, les faire évoluer, pour que nous puissions vivre sereinement au sein de nos clubs, en harmonie  avec notre monde.

Sophie PUJOL BAINIER
Lions Club Thann Cernay
DDCN Ethique 2018/2019

Télécharger la Minute d’Étique – Reims 2018

Minute d’Éthique - Congrès de Printemps à Toul - 15 avril 2018

INTERGÉNÉRATIONNELLE

Génération d’hier,
Génération de demain,
Génération d’aujourd’hui

Qui a dit que nous  ne pouvions nous entendre ?
Qui a dit que nous ne pouvions pas partager ?

Par le passé, le lien entre les générations était spontané, plusieurs générations habitaient sous le même toit, sous l’autorité des anciens.

Mais ça c’était avant …

Et pourtant depuis quelques années, l’intergénérationnel est devenu tendance

Les projets se multiplient pour recréer du lien social, pour briser les stéréotypes,  comme si soudain on se rendait compte qu’il fallait enfin regarder ensemble dans la même direction.

Pour renforcer le lien social, pour lutter contre l’isolement, contre l’échec scolaire, les écoles multiplient les rencontres entre les générations.

On crée des logements intergénérationnels, pour faire habiter à nouveau sous un même toit différentes générations.

On dit aujourd’hui que l’arrivée des Smartphones et d’internet a opéré une fracture entre les générations

Et pourtant, on n’a jamais autant communiqué,

Combien de grands parents ont pu renouer avec leurs petits-enfants grâce à internet ?

Que de beaux échanges quand les plus jeunes apprennent à leurs parents à leurs grands-parents, comment fonctionne internet, comment fonctionne leur tout dernier smartphone

Que de rires, que de fierté dans le regard de chacun d’avoir partagé leur savoir

Que de bonheur pour chacun de trouver sa place, pour chacun de comprendre qu’il est indispensable à l’autre.

A l’heure ou la rentabilité est devenu maître mot, il nous appartient à nous LIONS fort de notre éthique, fort de nos valeurs de faire revivre ce lien,

En 2050 le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans devrait doubler, celui des plus de 75 ans tripler

A l’image de notre société, nous sommes dans un club qui avance en âge.

Alors certains s’inquiètent légitimement pour la santé et la pérennité de nos clubs et voudraient rajeunir impérativement.

Mais la nouvelle génération interpelle, inquiète,

Rendez-vous compte : Ces jeunes qui à peine arrivés, veulent changer les règles de fonctionnement de notre club centenaire ?

Ne soyez pas surpris,

C’est le propre de  notre humanité comme le rappelait Oscar WILDE :

« Le genre humain, qui devrait avoir six mille ans de sagesse, retombe en enfance à chaque nouvelle génération. »

Alors on s’interroge, on ose proposer : faut-il  remettre en cause les deux réunions statutaires, trop lourdes pour les jeunes ?

Quel crime de lèse-majesté …une seule réunion statutaire ?

Pourquoi s’en offusquer ? La jeune génération a moins de disponibilité et alors ?

Doit-on se priver de leur envie de servir, de leur énergie ?

Chacun d’entre nous en fonction des aléas de la vie, ou de nos obligations professionnelles, a pu consacrer plus ou moins de temps à son club.

Personne ne s’en plaint, parce que nous nous sommes engagés à donner de notre temps disponible.

Alors je dis à la Jeune Génération, venez apporter nous votre fraicheur, vos idées nouvelles

Mais attention pas à la place de,…mais AVEC  nos aînés

« Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé – ni de futur ».(Robert Heinlein)

  • A cette génération impatiente qui zappe :
    J’aimerais rappeler que si seul on a l’impression d’aller plus vite, c’est ensemble qu’on va plus loin
    Et en même temps je leur dis foncez, mais ensemble
  • A nos ainés
    J’aimerais dire Merci pour le travail accompli depuis 100 ans,
    Merci pour ce bel héritage qui me permet d’être si fière aujourd’hui d’être LION
    Merci d’être toujours à nos cotés
  • Et à nous  je voudrais dire : sachons faire preuve d’humilité

Car comme le rappelait Georges ORWELL
“Chaque génération se croit plus intelligente que la précédente et plus sage que la suivante.”

Nous devons tenter une nouvelle approche,

Pas celle qui nous conduirait à exclure les uns par rapport aux autres :

  • les jeunes ou les moins jeunes,
  • ceux qui tweetent surfent sur le net, et les autres qui ne jurent que par le papier

Il nous faut évoluer en intégrant les deux fonctionnements.

Chaque génération a ses propres qualités, ses propres compétences et ses connaissances.
Laissons tomber nos préjugés, nos caricatures trop faciles

« On peut naître vieux, comme on peut mourir jeune » Cocteau

Plutôt que d’opposer notre façon de faire, plutôt que d’opposer même notre conception du fonctionnement de notre mouvement, il nous appartient de nous montrer ouverts, curieux de l’autre.

Dans mon club, le plus jeune a 37 ans, et notre ainé dernier membre fondateur en a 92.
Et voyez-vous tout ce petit monde fonctionne bien ensemble.

Et pourquoi ?
Parce que nous sommes tous forts de ces valeurs : amitié, tolérance, respect et bien sûr bienveillance.

Et toutes les nouvelles technologies ne feront jamais  disparaître les bases de notre mouvement.

J’ai en mémoire les propos d’Albeiro VARGAS qui nous a tellement émus lors de la convention nationale à NANTES
Vous savez « Le petit ange de Colombie », ce gamin qui a 6 ans allait s’occuper des abuelitos, ces anciens qu’on abandonne , chassé de leur  maison , par des familles trop pauvres pour les assumer.
Dès l’âge de 6 ans par son sourire sa générosité il a redonné dignité à tous ces anciens livrés à leur solitude. Il nous a interpellés à la convention :
 « Vous avez de belles maisons de retraite en France, vous avez toute la technologie moderne, mais il manque l’essentiel …. AMORE »

J’aime sa devise :
« Une nation qui ne s’occupe pas de ses enfants, est une nation sans avenir,
Mais une nation qui ne s’occupe pas de ses anciens est une nation …sans histoire  »

Alors Osons mes amis, osons montrer au monde que, quel que soit notre âge nous pouvons avancer ensemble en conjuguant nos talents et non en les opposant.

Osons dire au monde qu’il n’y a pas de conflit de génération, mais juste de l’intolérance

Brisons les murs, ouvrons les fenêtres entre les générations

La transmission et le partage réciproque des savoirs sont les clés du vivre ensemble.

Nos anciens ont été précurseurs en 1917, nous pouvons, nous devons l’être en 2018

Osons évoluer sans jamais rien renier pour que dans 100 ans nous soyons toujours là pour  servir.

 

Sophie PUJOL BAINIER
Lions Club Thann Cernay
DDCN Ethique 2017/2018 DM 103 Est

 

Télécharger la Minute d’Étique – l’Intergénérationnel – Toul 2018

Minute d’Éthique du 03 février 2018

LA BIENVEILLANCE
la communication bienveillante

Le saviez vous?
Le mot bienveillance ne figure pas dans notre abécédaire des valeurs du Lionisme
Étrange non?
Alors qu’est ce que la bienveillance ?
Définition du Larousse:
« Capacité à se montrer indulgent, gentil et attentionné envers autrui d’une manière désintéressée et compréhensive. »
ou encore
« Une affection qui vous porte à désirer le bonheur de notre prochain »
( Francis Hutcheson)

Nous nous sommes engagés à consacrer notre temps disponible au service des autres.
Et nous ne comptons ni notre temps ni notre énergie pour faire vivre nos commissions, pour monter des projets,
Nous retroussons nos manches pour aider ceux qui en ont besoin . . . pour servir
Et c’est notre premier acte de bienveillance

Mirabeau disait en effet
« Un service est un acte de bienveillance qui, parmi les honnêtes gens, donne de la joie à celui qui le reçoit, et à celui qui l’exerce. »
Nous sommes si bienveillants avec tous ceux que nous servons.

Alors pourquoi n’avons nous pas la même bienveillance entre nous au sein de nos clubs ?
Certes ni le mot bienveillance, ni le terme communication bienveillante ne sont inscrits dans notre abécédaire.

Est ce pour cela que trop de LIONS s’en affranchissent?
Est ce pour cela que certaines discussions s’enveniment, que les portes claquent et que trop de membres nous quittent.

Mais faut t’il que le mot bienveillance soit gravé dans le marbre pour que chaque LION se l’approprie ?
Il ne devrait être nul besoin de l’écrire, ni de le rappeler tant il fait partie de notre raison d’être, de notre savoir être, de notre savoir vivre.
Porter sur chacun d’entre nous un regard compréhensif sans jugement , en souhaitant que chaque membre se sente bien au sein de notre club , en y veillant.
Comme disait Spinoza : « Ne pas se moquer, ne pas se lamenter , ne pas détester mais comprendre« 

Et pour comprendre commençons par écouter avec bienveillance
Quand nous écoutons les membres de nos clubs et je pense à nos plus jeunes, quand enfin ils se lancent et font des propositions , ne soyons pas critiques ou défaitiste
« Ca ne marchera pas , on a déjà essayé, tu vas trop vite , on aura jamais le temps…
Au contraire, encourageons les!
Osons leur dire « Vas y fonce , nous te suivons, nous t’accompagnons »

Sachons reconnaître que nous n’avons pas toujours raison, que les idées des autres sont aussi bonnes si ce n’est meilleures que les nôtres
Et même si nous avons les uns les autres un peu plus d’expérience, ne les décourageons pas, écoutons les avec bienveillance
Laissons parler les uns et les autres,
Interrogeons les pour savoir ce qu’ils attendent de leur club, ce qui pour eux est important

Et puis après avoir écouter avec bienveillance, communiquons avec autant de bienveillance

  • sans être agressif pour ne pas donner envie d’être agressif – sans se sentir agressé, pour ne pas agresser à notre tour
  • en s’expliquant pour ne garder aucun rancœur
  • Un mot prononcé avec bienveillance engendre la confiance.
  • « Une pensée exprimée avec bienveillance engendre la profondeur. » (Lao Tseu )

Et comme disait Louis-Philippe de Ségur
« La bienveillance est la qualité la plus attirante, la plus aimable. Sans elle le mérite n’inspire qu’un froid respect, et le plus beau talent qu’une stérile admiration. »
« Là où elle brille, on peut être presque assuré que la plupart des vices sont absents, vaincus ou chassés. »

Alors qu’attendons nous pour éviter ces paroles qui blessent, ces mots qui fusent et qu’on regrette.
Oh ni angélisme de ma part, ni leçon de morale bien entendu
Juste une réflexion sur notre devenir
Pour Confucius « La qualité fondamentale d’un chef est la bienveillance.. »

Bien sur il appartient à chaque Président de veiller à ce que les membres s’écoutent et se respectent.
Mais, c’est aussi l’affaire de chacun d’entre nous
C’est la responsabilité de chacun d’entre nous.

Et je suis persuadée que si nous communiquions avec bienveillance, les mots sonneraient autrement et que chacun aurait à cœur de faire ce pour quoi nous sommes ici : SERVIR

Alors faut il réécrire notre Abécédaire et y inclure le mot bienveillance ?
Non,
Non la bienveillance est en chacun de nous
Juste un léger souffle pour dissiper la poussière qui parfois la recouvre
Et la lumière empreinte de sérénité, reviendra au sein de chacun de nos clubs

Elle brillera dans les yeux de chacun, de cette fierté d’être LION, d’avoir su transcender nos différences , dans le respect de chacun, dans un seul but : Voir à nouveau briller cette petite lueur d’espoir dans les yeux de ceux qui l’avaient perdu et que TOUS ensemble nous aurons pu aider.

Merci

Sophie PUJOL-BAINIER
DDCN Ethique
DM 103 EST

Télécharger le document

Code de l'Ethique LIONS

Code de l’Ethnique Lions

  • M’efforcer de mériter une bonne réputation dans l’exercice de mes activités, qu’elles soient professionnelles ou privées.
  • Rechercher le succès mais par les moyens loyaux et honnêtes
  • Me rappeler qu’il n’est pas nécessaire pour réussir, de nuire aux autres ou de leur porter préjudice.
  • Chaque fois que la correction de mes attitudes ou de mes actes est mise en doute, accepter de lever ce doute même au détriment de mes propres intérêts.
  • Considérer que l’amitié est une fin et non un moyen
  • Garder toujours présentes à l’esprit mes obligations envers la communauté à laquelle j’appartiens et lui consacrer d’une manière désintéressée le maximum de mes possibilités matérielles, intellectuelles et morales.
  • Venir en aide, en toutes circonstances, à ceux de mes semblables qui se trouvent dans la détresse.
  • Critiquer avec modération et encourager avec générosité, construire et non détruire.
Abécédaire Illustré des Valeurs du Lionisme