Editos du Gouverneur 2018-05-06T23:37:05+02:00

EDITO DU GOUVERNEUR

Pommiers

Chères amies et chers amis Lions, chers LEO,

Ne rêvons pas, les 111 clubs que comporte notre District ne présentent pas tous, hélas, une santé aussi resplendissante que les pommiers et autres arbres fruitiers qui, étourdis par les rayons du soleil printanier, dévoilent outrageusement les anthères de leurs fleurs, libérant ainsi leur précieux pollen…
Au cours de cette année, j’ai en effet rendu visite à des clubs qui, quelle que soit leur taille, comportaient des Lions actifs, imaginatifs, confiants en l’avenir et certains de leur devenir, bref, des Lions prêts à relever tous les défis.

Ces clubs pleins de vie et d’énergie forcent évidemment l’admiration, mais il ne faut surtout pas oublier et encore moins négliger les clubs qui luttent pour leur survie ou encore ceux qui doutent, qui perdent espoir et envisagent de se laisser mourir.
Oui, mes ami.e.s, cela existe.
Mes pensées se portent vers un club de notre district qui, il y a quelques années encore était le point de mire de toute une population admirative des actions originales qu’il proposait et des bienfaits qu’il prodiguait.
Et puis, la crise économique a sévi, le renouvellement des membres a été insuffisant et petit à petit, la splendeur et l’aura se sont transformées en doute, questionnement, devenir et éventuellement… mort.
Non, ce n’est pas possible !
Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir !
Le Lion ne se laisse pas « abattre » de cette façon, il veut « servir », il veut être utile à la société, il y a tant à faire !
C’est là que, comme dans un conte de fées, intervient le club parrain qui refuse de voir son filleul dans la difficulté et lui propose son aide.
Quelle aide ?
Lui donner du sang nouveau, de l’oxygène, l’aider à organiser des soirées « découverte », l’aider à recruter, à redémarrer.
Un petit « coup de pouce » fait parfois de grandes choses, mes ami.e.s.
Regardez autour de vous, scrutez votre entourage et, si vous constatez que votre club voisin ne va pas bien, tendez-lui la main, aidez-le, redonnez-lui confiance.
Je ne saurais conclure cet édito sans exprimer mon admiration et ma gratitude à ce club parrain exceptionnel.
J’espère qu’il fera des émules et je souhaite vivement qu’au printemps prochain, lorsque refleuriront les pommiers, ces deux clubs, resplendissants de vie et d’énergie, seront heureux d’afficher la réussite de ce
courageux projet.

C’est cela aussi le Lionisme !

(Vers l’Idéal n°248 – Mai 2018)

 

Florence MALAISE
Gouverneur 2017-2018

Edito d'Avril 2018
Edito de mars 2018
Edito de février 2018
Edito de janvier 2018
Edito de décembre 2017
Edito de novembre 2017
Edito d'octobre 2017
Edito de septembre 2017
Edito de Juillet 2017