Editos du Gouverneur2018-05-31T07:57:55+02:00

EDITO DU GOUVERNEUR

Moissons

Chères amies et chers amis Lions, chers LEO,

« L’homme n’a point de port, le temps n’a pas de rive ; il coule et nous passons ! » Alphonse de Lamartine.
Dans quelques semaines, j’arriverai au terme de la mission que vous m’avez confiée ; les saisons se seront succédé à un rythme effréné, l’été aura retrouvé l’été et avec lui le temps des moissons, période délicate, toujours emplie d’espérance, souvent de réjouissances et parfois de désespoir lorsque la terre rend insuffisamment le produit des semences déposées en son sein.

J’ai la chance, mes ami.e.s, d’avoir hérité d’une « terre » qui a été « cultivée », nourrie et entretenue avec soin par mes 59 prédécesseurs dont le premier d’entre eux fut Marcel Charousset (1957/1958) qui nous venait de Lyon-Doyen car, à cette époque, le DM 103 ne comportait que 4 districts.
Ils purent compter, bien évidemment, sur l’engagement et le soutien des Lions qui, par leurs actions, et leur motivation contribuèrent à créer une structure solide.
Ensemble, ils ont tracé le chemin qui nous a amenés au seuil du second siècle de notre histoire.

Soyons fiers et respectueux du travail accompli, rendons hommage à tous ces Lions qui furent à la fois des pionniers et des précurseurs, voire des visionnaires.
N’oublions jamais qu’à l’instar du cycle des saisons, le cycle de la vie, immuable et souverain, a astreint les différentes générations à se côtoyer.

Mes ami.e.s , l’année qui vient de s’écouler a été riche, riche je l’espère pour vous, riche, je vous l’assure, pour moi.
J’ai eu le plaisir d’admirer votre confiance et votre optimisme en l’avenir de notre Association.
Vous avez accompli des actions admirables, vous êtes restés à l’écoute des problèmes toujours plus délicats, parfois vitaux, de populations en souffrance.
La bienveillance, le respect de l’autre et le désir de servir ont été votre « Fil rouge ».
Pour tout cela, permettez-moi de vous féliciter chaleureusement et de vous remercier.
Du fond du coeur, j’adresse un immense « Merci » aux membres de mon bureau et de mon cabinet ; ils ont tous été exceptionnels et ont formé une équipe extraordinaire où la complicité, l’entraide et l’efficacité ont brillé avec force.
Tel le semeur qui d’un auguste geste ensemence sa terre, vous avez, à votre façon, semé du bonheur et de l’espoir parmi les plus démunis.
Mes ami.e.s, je crois que la moisson sera fructueuse et je m’en réjouis.
Je sais qu’Olivier Meazza prépare avec soin le proche avenir de notre District et je suis certaine qu’ensemble, nous serons à ses côtés afin de permettre la réussite de ses objectifs.
Pour l’année prochaine et les années à venir, je vous souhaite, je nous souhaite de luxuriantes moissons !
Florence Malaise

 

(Vers l’Idéal n°249 – Juin 2018)

 

Florence MALAISE
Gouverneur 2017-2018

Edito de Mai 2018

Pommiers

Chères amies et chers amis Lions, chers LEO,

Ne rêvons pas, les 111 clubs que comporte notre District ne présentent pas tous, hélas, une santé aussi resplendissante que les pommiers et autres arbres fruitiers qui, étourdis par les rayons du soleil printanier, dévoilent outrageusement les anthères de leurs fleurs, libérant ainsi leur précieux pollen…
Au cours de cette année, j’ai en effet rendu visite à des clubs qui, quelle que soit leur taille, comportaient des Lions actifs, imaginatifs, confiants en l’avenir et certains de leur devenir, bref, des Lions prêts à relever tous les défis.

Ces clubs pleins de vie et d’énergie forcent évidemment l’admiration, mais il ne faut surtout pas oublier et encore moins négliger les clubs qui luttent pour leur survie ou encore ceux qui doutent, qui perdent espoir et envisagent de se laisser mourir.
Oui, mes ami.e.s, cela existe.
Mes pensées se portent vers un club de notre district qui, il y a quelques années encore était le point de mire de toute une population admirative des actions originales qu’il proposait et des bienfaits qu’il prodiguait.
Et puis, la crise économique a sévi, le renouvellement des membres a été insuffisant et petit à petit, la splendeur et l’aura se sont transformées en doute, questionnement, devenir et éventuellement… mort.
Non, ce n’est pas possible !
Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir !
Le Lion ne se laisse pas « abattre » de cette façon, il veut « servir », il veut être utile à la société, il y a tant à faire !
C’est là que, comme dans un conte de fées, intervient le club parrain qui refuse de voir son filleul dans la difficulté et lui propose son aide.
Quelle aide ?
Lui donner du sang nouveau, de l’oxygène, l’aider à organiser des soirées « découverte », l’aider à recruter, à redémarrer.
Un petit « coup de pouce » fait parfois de grandes choses, mes ami.e.s.
Regardez autour de vous, scrutez votre entourage et, si vous constatez que votre club voisin ne va pas bien, tendez-lui la main, aidez-le, redonnez-lui confiance.
Je ne saurais conclure cet édito sans exprimer mon admiration et ma gratitude à ce club parrain exceptionnel.
J’espère qu’il fera des émules et je souhaite vivement qu’au printemps prochain, lorsque refleuriront les pommiers, ces deux clubs, resplendissants de vie et d’énergie, seront heureux d’afficher la réussite de ce
courageux projet.

C’est cela aussi le Lionisme !

(Vers l’Idéal n°248 – Mai 2018)

Edito d'Avril 2018

Lumière

Chères amies et chers amis Lions, chers LEO,

« Quand on aime, il ne fait jamais nuit, l’autre vous donne la lumière« , proverbe africain.

Mes ami.e.s, je peux vous assurer que depuis ma prestation de serment à Chicago qui a symbolisé le début de mon Gouvernorat, vous, Lions du District Est, m’avez apporté cette lumière.
Elle s’est manifestée lors des visites de clubs au cours desquelles vous m’avez toujours réservé un accueil exceptionnel.

Ces moments d’échanges, de réflexion, de complicité parfois, d’amitié toujours, m’ont permis de mesurer l’importance de votre engagement et votre indestructible volonté de « servir ».
Vos m’avez souvent éblouie, étonnée, voire « scotchée » par les trésors d’imagination que vous déployez dans la recherche d’actions nouvelles et originales.

Convenons cependant que, si toutes vos actions sont remarquables, il en est qui revêtent une particularité indéniable, telle cette sortie en montgolfière qui, avouons-le, « décoiffe »… ou a décoiffé… ou encore, et il fallait oser, cette commande d’une tonne de parmesan, vendue en un temps record…
Que de gourmands elle a dû régaler… et que de bienfaits ont été dispensés avec les bénéfices réalisés !
Lumière encore, lors du Congrès d’Automne à Saverne où vous étiez plus de 470, animé.e.s par cet esprit d’ouverture, de tolérance, de respect des autres, de service et d’humanisme que l’on nous envie bien souvent.

Espoir de lumière à l’occasion de notre Congrès de Printemps, assemblée générale certes mais aussi Congrès culturel qui vous offrira des prestations de qualité tels le concert Gospel, les éliminatoires et les finales des concours d’éloquence et de musique, sans oublier le spectacle du groupe vocal Tutti-Canti qui, avec maestria, vous montrera que le chant choral est une activité accessible à tous.

Lumière toujours, que vous aurez gravée dans mon coeur lorsqu’il ne me restera que les souvenirs de nos rencontres si intenses et si riches, empreintes de votre amitié unique et inoubliable.
Oui, mes ami.e.s , je suis consciente que « L’eau du fleuve ne retourne pas à sa source » (autre proverbe africain) mais je sais que la lumière que vous m’avez fait la grâce de me donner, subsistera.

(Vers l’Idéal n°247 – Avril 2018)

Edito de mars 2018

Renouveau …

Cher.e.s amies et amis, chers LEO,

Dans quelques semaines, la nature entreprendra sa métamorphose, les gris, bruns, noirs laisseront progressivement la place aux verts tendres, aux jaunes-orangés ou encore aux blancs immaculés voire argentés.

Nous nous attendrirons à la vue des premiers bourgeons gonflés de sève, prêts à libérer leurs tendres feuilles, retenues jalousement prisonnières durant tout l’hiver.
Les fleurs printanières, sorties subitement de l’herbe où elles s’étaient enfouies, formeront sous nos pieds un tapis moelleux et coloré.
La gent animale émergera elle aussi de sa léthargie, pour se livrer au cycle immuable de la reproduction puis de l’élevage des petits.
Or, pendant que la nature et les animaux sommeillaient, l’Homme s’est activé, a réfléchi, échafaudé des stratégies, des plans, a effectué des modifications, amélioré des situations ….bref, a fait preuve d’une activité débordante et dévorante.

Les Lions n’échappant pas à la règle, quelques-uns ont cogité…
Le fruit de leur cogitation a donné naissance à un outil performant, attrayant, pratique, fonctionnel, simple d’utilisation, fiable et ergonomique.
Il peut être qualifié de portail stratégique permettant d’accéder à la multitude d’informations mises à la disposition des Lions par le LCI tant au plan national qu’international.
Au niveau du district, il a l’avantage de regrouper au même endroit tous les renseignements que les Lions mettent parfois un temps… indéfini à rechercher… (annuaire, modes d’emploi, documents, agenda, E-books…).
Cet outil remarquable n’est autre que le nouveau site de notre district ; nous le devons à Thierry Bilay (Club de Thann-Cernay) qui en est le concepteur et que je remercie chaleureusement pour la qualité de son travail.
Je n’oublie pas Robert Cosson (club Epernay Val Champagne) qui en fut l’initiateur et qui en rêvait depuis quelques années. Merci Robert pour tes conseils pertinents et avisés.
Mes ami.e.s , vous avez une « Ferrari » entre les mains, il n’y a plus qu’à …
De grâce, cliquez, recliquez, faites preuve de curiosité, je vous assure que vous serez récompensés.
Ce site, conçu à votre intention, renferme déjà une multitude de renseignements que vous ne soupçonnez peut-être même pas ; il va évidemment continuer à évoluer afin de répondre le plus largement possible à vos sollicitations.
N’attendez pas, précipitez-vous, consultez… mais surtout… faites-le avec le regard tout neuf du promeneur émerveillé par la beauté de la nature au printemps… vous en resterez ébahis !

Bon surf mes ami.e.s
Soyez assuré.e.s de toute mon amitié et de mon dévouement.

(Vers l’Idéal n°246- Mars 2018)

Edito de février 2018

Pour un milliard de dollars …

Chères amies et chers amis Lions, chers LEO,

L’an nouveau nous a apporté son cortège de réjouissances, de moments forts, où les liens familiaux ou encore amicaux se sont resserrés, sous la voûte scintillante des décors de fête.
Hélas, pendant ce temps-là, des populations souffraient, des catastrophes se produisaient et des enfants mouraient encore des complications de la rougeole.

Or, depuis un siècle, les Lions du monde, unis dans l’effort, l’altruisme et la solidarité se sont portés au secours des victimes de tous ces maux.
La tâche étant immense, les besoins colossaux, un organisme caritatif officiel fut créé afin de mettre en œuvre des actions humanitaires d’envergure au niveau mondial.

Mes ami.e.s, vous avez tous compris qu’il s’agissait de la LCIF, qui fêtera ses cinquante printemps en juin 2018.
Un anniversaire est l’occasion de faire un bilan, de se pencher sur le passé et de se projeter dans l’avenir.
Le passé est glorieux, ayons de l’ambition pour le futur.

Glorieux parce que grâce à tous les Lions, notre slogan « Là où il y a un besoin, il y a un Lion » a pris une dimension planétaire.
Si la LCIF aide les Lions à « servir » dans des domaines tels que la sauvegarde de la vue, les services pour les jeunes, l’aide aux victimes de catastrophes naturelles, l’éradication de la rougeole ou encore la lutte contre le diabète, elle compte évidemment sur les dons des 1,4 millions de Lions qui représentent la grande majorité de ses ressources.

L’année dernière, vous, Lions du District 103 Est, avez relevé avec panache le défi que vous avait proposé Bernard Havard, Gouverneur 2016/2017.
Votre don de 100 847 $ US à la LCIF vous a permis de contribuer à la vaccination de plus de 41 millions d’enfants et vous a hissés au 2ème rang des donateurs européens derrière l’Italie.
Bravo et félicitations !
Cette année, au cours de mes visites de clubs, je constate avec regret que l’enthousiasme est quelque peu retombé et que les dons se font plus rares.
Au cours de ces cinquante années, la LCIF, avec le concours des Lions du monde, a consacré plus d’un milliard de $ US à l’aide aux populations en difficulté.
Un milliard de dollars, c’est énorme et merveilleux à la fois.
Je vous invite à réfléchir au bonheur, au réconfort et à l’aide que les Lions ont apportés à ces communautés en détresse.

Ressaisissons-nous mes ami.e.s, versons régulièrement à la LCIF une partie (même petite) des fonds que nous consacrons à nos œuvres.
Soyons, à l’échelle planétaire, des acteurs majeurs et engagés dans la lutte contre les fléaux de notre siècle.
Par nos dons, fêtons dignement les cinquante ans de la LCIF et… imaginons un gâteau extraordinaire où les flammes des bougies feraient briller le regard des millions de personnes auxquelles les Lions sont venus en aide.

Je vous laisse rêver… mais je compte sur vous.

Soyez assuré.e.s de mon amitié et de ma confiance.

(Vers l’Idéal n°245- Février 2018)

Edito de janvier 2018

Irrépressible !

Chères amies et chers amis Lions, chers LEO,
Le jour tarde à poindre, la nuit nous enveloppe promptement de son écharpe grise, le froid se fait plus vif et la neige, parfois, déploie son blanc manteau sur la nature endormie.
Bientôt, le soleil levant rougira l’horizon de plus en plus tôt et la nuit, progressivement, se fera plus discrète…
Pour l‘heure, les sapins, drapés dans leurs majestueuses parures de fête et les milliers de lumières accrochées çà et là, telles des toiles d’araignées dans la rosée du  matin, font briller les yeux des enfants.

Mes ami.e.s, vous l’avez compris, c’est la période dite des « Fêtes de fin d’année », la période où vous allez faire preuve d‘un regain d’activité, d’une fébrilité à nulle autre pareille, alliée à une envie subite et irrépressible d’échanger des cadeaux, de chérir vos enfants, d’embrasser vos parents, vos amis, de leur adresser des cartes de vœux, des SMS… leur souhaitant bonheur, amour, santé, prospérité et… solidarité.

Et puis, le « devoir » accompli, la tradition respectée, vous allez retomber dans la routine et parfois, oublier… jusqu’à l’année suivante, celles et ceux à qui vous aviez témoigné votre amitié, votre considération ou tout simplement votre affection.

Ne perdons pas de vue que les Lions forment un groupe extraordinaire pour servir toujours plus et que pour ce faire, le « Pouvoir du Nous », si cher à notre Président International Naresh Aggarwal ne doit pas quitter nos esprits.

Alors, mes ami.e.s, reLIONS-nous, communiquons, échangeons nos idées, nos espoirs, nos actions, nos passions… voire nos états d’âme… participons aux manifestations
organisées par les clubs, le district, rendons visite à nos amis des clubs voisins, enrichissons-nous des autres, de leur beauté intérieure, de leur philosophie de la vie.
Ne laissons surtout pas retomber cette irrépressible frénésie d’échanges qui nous habite au moment des fêtes, persévérons, continuons à tisser avec amitié et bienveillance
le magnifique réseau des Lions du monde entier.

Chères amies et chers amis, permettez-moi de vous présenter, ainsi qu’à vos familles, mes vœux les plus sincères pour 2018.

Que cette année vous soit douce et heureuse, qu’elle vous donne l’envie de vous dépasser et le bonheur de servir.

Très belle année !

(Vers l’Idéal n°244 – Janvier 2018)

Edito de décembre 2017

Ne nous quitte pas… !

Chères amies et chers amis Lions, chers LEO,

Vous avez été nombreux à participer au Congrès de Saverne (470 inscrits et plus de 80 clubs représentés). Du fond du coeur, je vous en remercie !

Merci également aux membres du club de Saverne et à leurs conjoints qui ont travaillé durant des mois afin de vous offrir un accueil exceptionnel et un séjour inoubliable !
Ce fut un moment de partage particulièrement dense et enrichissant, bénéfique et motivant pour tous. Nous nous sommes réjouis de nous retrouver, avec l’insouciance qui caractérise les retrouvailles d’amis sincères sans que la plupart d’entre nous se doutent que notre district était victime d’une maladie sournoise, indolore et pernicieuse que je nommerai hémorragie.
Cette hémorragie est causée par le nombre important, voire impressionnant de Lions qui nous quittent.
Il y a hélas les décès, les démissions pour cause de maladie, les mutations professionnelles … et tous les départs liés à des malentendus, des problèmes d’égo, d’ennui, de « non-assistance à Lion en danger » ….
Bref, certains partent furtivement, d’autres claquent la porte, mais au final, tous nous quittent. Je sais, ce problème est récurrent et nous l’évoquons depuis de nombreuses années.
Alors ami, si tu te sens mal dans ton club, mal dans ta peau, si tu souffres, ne te laisse pas envahir par un sentiment d’abandon, mais fais-toi entendre, expose les problèmes que tu rencontres. Si les amis de ton club sont des Lions, des vrais, ils ne resteront pas indifférents à ta détresse. Pose-toi aussi quelques questions, fais un travail d’introspection, de réflexion, « tranquillise ta pensée et ton âme s’exprimera » (Bhagavad Gita).
Si tu penses comme moi que tu ne peux fonder ton bonheur que sur tes actes, je t’invite à méditer sur les définitions du mot « démission » :
• « action de se démettre d’une charge ou d’une fonction »
• « incapacité de remplir sa mission »
Penses-tu réellement être heureux en démissionnant ?
Non, certainement pas car, si tu es devenu Lion, c’est que tu as une volonté de servir, une volonté d’engagement et de don de soi, incompatibles avec la démission.
Ne cède pas à la facilité, tu es capable de relever des défis et, parmi eux, le défi de t’intégrer dans ton club.

Certes, il y aura peut-être quelques « ajustements » à effectuer, quelques malentendus à éclaircir, mais je reste persuadée qu’en Lion réfléchi, responsable et conscient de l’immense tâche qu’il nous reste encore à accomplir, tu n’abandonneras pas tes amis car tu sais qu’« individuellement, nous ne sommes qu’une goutte d’eau. « Ensemble, nous formons un océan » (Ryunosuke Satoro).

Cet océan est vital pour les 200 millions de personnes que nous souhaitons aider tous les ans.

Ami.e, ne nous quitte pas !….

Mes Ami.e.s, Noël approche, et avec lui le temps de la réconciliation, le temps de la fête et de la sérénité retrouvée.
Mettez cette période à profit pour vous ressourcer parmi les vôtres.

Vous renouvelant ma confiance et mon amitié, je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes fêtes de fin d’année.

A très bientôt.

(Vers l’Idéal n°243 – Décembre 2017)

Edito de novembre 2017

Chères amies et chers amis Lions, chers LEO,

NAMASTE
« Je salue le divin qui est en vous ».

Ce mot est utilisé en Inde pour dire « bonjour ».
Il est accompagné d’un geste qui consiste à s’incliner légèrement en joignant les paumes des mains devant la poitrine ou le visage.
La signification spirituelle de cette politesse est celle de négocier, de réduire son propre égo face à la personne que l’on rencontre.

Chers amis, notre Président International Naresh Aggarwal étant de nationalité Indienne comme chacun le sait, a régulièrement recours à cette forme de salut lorsqu’il entre dans une assemblée ou lorsqu’il rencontre un groupe de
personnes.
Certes, cette façon de se comporter ne correspond pas à notre culture mais elle a cet avantage de considérer l’autre avec déférence.Imaginons ensemble que la déférence engendre la bienveillance, la tolérance, le respect et l’empathie.

Imaginons que le Lion, animal à sang chaud, parfois belliqueux, arrogant, dominateur, imbu de sa personne (oui, oui, cela arrive mes amis, hélas…) fasse preuve de déférence, non pas en saluant son « ami Lion » comme cela se pratique en Inde, mais avec à l’esprit l’amitié et la convivialité nécessaires à la cohésion d’un club pour servir plus et mieux.
Imaginons que le Lion belliqueux, rebelle, fasse un effort surhumain (surlion) vis-à-vis des membres de son club, qu’il utilise le fiel qu’il a en bouche et l’énergie combative qui l’habite à de tout autres fins.

Je vais vous donner un exemple tiré de la sagesse hindoue :
Un homme est mordu par un serpent. Heureusement, le venin ne le tue pas. Mais le venin de la haine a été injecté en cet homme. Il part à la recherche du serpent pour le tuer. En cours de route et après un long moment de quête, il rencontre un sage, lui décrit le serpent et lui demande si par hasard il ne l’aurait pas vu. Le sage le met en garde contre une nouvelle morsure et lui fait comprendre que ce serpent ne peut rien lui donner de bon.
L’homme comprend immédiatement que sa façon de penser est pernicieuse.
Le sage lui dit : « Tu dépends de la haine parce qu’elle est associée au plaisir d’agir, c’est une motivation.
Maintenant, il suffit d’appliquer ce désir d’agir de manière positive et productive ».
Le jeune homme renonce alors au serpent et part à la recherche de ce qui lui procure du bien et non de ce qui le remplit de haine.

Mes amis, ne vous laissez pas emporter par des sentiments qui font mal et vous font mal, faites comme ce jeune homme.

NAMASTE !

(Vers l’Idéal n°242- Novembre 2017)

Edito d'octobre 2017

TEMPS FORTS

Chères amies et chers amis Lions, chers LEO,

Après avoir assisté à la Convention Internationale de Chicago, 1er temps fort de mon Gouvernorat, j’ai eu le grand plaisir de participer à la soirée de clôture du CIF Grand Est ayant pour thème : « Le patrimoine religieux, dialogue des cultures ».
Quel bonheur de rencontrer des jeunes venus du monde entier, de cultures et de religions parfois si différentes mais unis par la passion de notre culture et de la francophonie. L’amitié, l’estime, le respect et la compréhension dont ils font preuve forcent l’admiration.
Merci aux organisateurs et aux clubs qui ont reçu ces jeunes avec joie et enthousiasme. Ils ne peuvent, en effet, nous laisser indifférents et j’imagine que les familles qui les ont hébergés garderont au fond de leur cœur le souvenir ému de leur passage.

Voici, pour partie, le message que je leur ai transmis durant cette fabuleuse soirée, 2ème temps fort : « Amis qui venez des 4 coins du monde, vous qui maniez la langue française avec une virtuosité qui nous laisse parfois pantois, vous qui vous êtes imprégnés de notre culture et de notre civilisation, j’espère que vous garderez, tout au long de votre vie et au plus profond de vous-même l’esprit de tolérance, d’amitié, de bienveillance qui vous a animé durant ces 3 dernières semaines.
Et, puisque nous sommes entre nous, entre amis, je vais vous faire une confidence : c’était en 1957, il y a donc 60 ans, je vous avoue que je n’étais pas bien grande.
Mes parents avaient l’habitude de prendre leur petit déjeuner en écoutant la radio et à cette époque, une chanson revenait assez souvent et me faisait rêver. Elle disait ceci :
« Si tous les gars du monde décidaient d’être copains et partageaient un beau matin leurs espoirs et leurs chagrins.Si tous les gars du monde devenaient de bons copains et marchaient la main dans la main, le bonheur serait pour demain ».
Dans ma tête de petite fille, j’imaginais que si tous les peuples du monde se donnaient la main, ils feraient le tour de la terre et je trouvais cela magique.
Eh bien ce soir, mes amis, c’est magique, car vous avez reconstitué l’image dont je rêvais.
Trois semaines durant, vous vous êtes symboliquement donné la main, vous avez aboli les barrières de la religion, de la langue, des us et coutumes, et bien d’autres encore.Bientôt, vous rentrerez chez vous, alors je vais me permettre un conseil : efforcez-vous de poursuivre le même chemin, ne changez rien, restez vous-même, montrez autour de vous les convictions qui sont les vôtres.
Pour terminer, je vous invite à méditer sur cette pensée de Mère Térésa qui me semble essentielle, je la cite « Insistons sur le développement de l’amour, la gentillesse, la compréhension, la paix. Le reste nous sera offert. »

Si vous le voulez bien, mes ami(e)s, le 3ème temps fort est pour moi la visite des clubs.
C’est en effet un véritable plaisir et un enrichissement sans limite de rencontrer les Lions du District, de pouvoir dialoguer, échanger des idées, des conseils, de vivre de précieux moments d’amitié en toute simplicité.
Le Gouverneur ou ses représentants, 1er ou 2ème V.G. ne visitent pas les clubs pour jouer les « sachants » mais pour avoir un véritable dialogue et écouter battre le cœur de ces clubs.
Mes amies et amis, profitez de ces rencontres pour vous exprimer ; tous les sujets sont intéressants, toutes vos questions ou suggestions sont à examiner avec la plus grande attention.
Je suis souvent surprise, étonnée voire éblouie par l’incroyable imagination des Lions quand il s’agit de « servir » et je suis persuadée que cette année encore vous vous surpasserez.

Le 4ème temps fort sera évidemment le Congrès d’Automne qui, comme vous le savez tous, se déroulera à Saverne les 14 et 15 octobre prochains.
Les membres du club de Saverne et leurs conjoint(e)s se sont mobilisés depuis des mois afin de vous offrir le meilleur.
Saverne est une ville superbe, le Congrès aura pour cadre le non moins superbe château des Rohan, vous aurez le choix de 3 ateliers, les accompagnant(e)s ont été chouchouté(e)s et la soirée de l’amitié
aura lieu au Royal Palace de Kirrwiller, renommé pour la qualité de ses spectacles.
Mes ami(e)s, n’oubliez pas que lors du Congrès se déroule toujours l’assemblée générale de notre association et qu’il serait tout à fait logique que tous les clubs soient représentés.
Je compte sur vous.

Le 5ème temps fort sera dédié aux clubs et à toutes les actions qu’ils mènent avec conviction et efficacité, notamment :

  • La journée mondiale de la vue
  • MEDICO
  • Le soutien au Téléthon, force T, caddithon
  • LISA et SOC
  • Bibliothèques sonores
  • Les concours : d’affiches de la paix, de musique, d’affiches de l’environnement, le prix Lions du roman régional, le concours d’éloquence en Français, le concours d’éloquence franco-allemand …
  • Les thèmes proposés par notre Président International Naresh Aggarwal : la vue, la faim, l’environnement, le cancer pédiatrique et la lutte contre le diabète (élue également action nationale lors de la Convention de Nantes).
  • Et toutes les réalisations que vous entreprendrez pour « servir ».

Merci pour ce que vous faites, vous le faites avec la noblesse du cœur dans le respect des valeurs humanitaires et humanistes.
« Là où se trouve une volonté, il existe un chemin » Winston Churchill.

Soyez assuré(e)s de toute mon amitié.

(Vers l’Idéal n°241- Octobre 2017)

Edito de septembre 2017

Chères amies et chers amis Lions, chers Leo,

Nous en parlions depuis des mois, voire des années, nous faisions des projets, nous avions même bâti des « châteaux en Espagne » non, à Chicago bien entendu, et puis… Elle est arrivée !

Elle, la Convention Internationale historique bien sûr, qui célèbra 100 ans de service humanitaire dans la ville où tout a commencé.

Chers amis, comment vous exprimer ma fierté de participer à cette célébration fabuleuse, à cette rencontre avec les Lions du monde, à ces échanges d’une rare richesse ?

Je me dois de vous dire que notre District fut très avantageusement représenté et que ce fut pour moi une réelle satisfaction et un grand honneur d’être entourée de Lions enthousiastes, heureux et fiers de leur appartenance au Lions Clubs International.

Cette Centième Convention avait évidemment revêtu un caractère unique et tous les évènements furent exceptionnels.
C’est ainsi que nous eûmes le privilège de voir Bob Corlew, Président International 2016/2017 procéder, en préambule à son discours d’adieu, à l’allumage de la torche du Centenaire.

Grand moment d’émotion où tout le monde retint son souffle.

Grands moments, toujours, lors des discours du vice-président des USA et Prix Nobel de la Paix, Al Gore, à propos du climat puis de l’ancien secrétaire général de L’ONU, Ban Ki-moon, qui traita de l’importance des relations Internationales.

Grands moments, encore, lorsque jouèrent les Beach Boys, le groupe Chicago… ou lors de la parade quand, sous un soleil de plomb, nous fûmes subjugués par la multitude des costumes, les sourires et la liesse qui s’était emparée des participants.

Vint le moment où le Président International 2017/2018, Naresh Aggarwal, prêta serment et présenta sa devise « We serve », son programme et son trio de forces : Force du Nous + Force d’agir = Force du Service.

Ce programme du nouveau siècle de service a pour ambition de servir 200 millions de personnes par an jusqu’en 2021 et vise à concentrer nos ressources sur les problématiques suivantes : la vue, la faim, l’environnement, le cancer infantile et le diabète.
Il sera accompagné d’objectifs complémentaires consistant à :
• Améliorer l’expérience des membres et toucher de nouveaux publics
• Atteindre l’excellence au niveau des clubs
• Etendre le rayon de l’impact des actions
• Changer l’opinion publique et améliorer notre visibilité.

Mes amis, tout ceci est un vaste programme mais j’ai grande confiance en votre sens du service et votre engagement, je vous sais passionnés, enthousiastes et audacieux et je suis certaine que vous mettrez votre énergie au service de ces grandes causes dont nous reparlerons prochainement.

En effet, après des vacances qui, je l’espère, vous ont été profitables, la rentrée est déjà là et, avec elle, le début des visites de clubs qui seront effectuées en gouvernance, c’est-à-dire par Olivier Meazza,1er vice-gouverneur, Nicolas Lambert, 2e vice-gouverneur, et moi-même.

Nous avons en effet pris l’habitude de travailler ensemble et de décider ensemble les mesures qui engagent l’avenir de façon à avoir une gestion plus harmonieuse de notre district.
Mes amis, je me réjouis déjà de vous rencontrer lors des visites de clubs, mais également lors des CCG et, bien entendu, à l’occasion de notre Congrès d’Automne qui aura lieu les 14 et 15 octobre prochains.
Depuis de nombreux mois, les membres et conjoints du club de Saverne s’activent afin de vous réserver le meilleur accueil.

Gageons que vous serez nombreux à honorer de votre présence l’assemblée générale de notre district.

Vous aurez l’occasion de vous exprimer au cours des trois ateliers qui vous seront proposés :

  • les Fondations (LCIF et Fondation des Lions de France)
  • le Lionisme et les femmes
  • les objectifs stratégiques du second centenaire.

Vous pourrez aussi faire entendre votre voix lors des votes désignant nos futurs responsables.
La soirée de l’amitié sera exceptionnelle puisqu’elle aura pour cadre le Royal Palace à Kirrwiller.

Je compte sur votre participation massive, votre engagement et votre enthousiasme à porter toujours plus haut les valeurs du Lionisme

Le monde est très différent de ce qu’il était en 1917 lorsque le Lionisme fut créé à Chicago. Les Lions n’ont pas seulement été témoins du changement, ils ont personnifié le changement.

A votre tour, soyez vous-mêmes acteurs de ce changement et n’oubliez pas que « l’action ne garantit pas le bonheur, mais le bonheur n’existe pas sans l’action » (Benjamin Disraeli, ancien 1er ministre du Royaume Uni).

A bientôt mes amis !

(Vers l’Idéal n°240- Septembre 2017)

Edito de Juillet 2017

Chères amies et amis Lions et LEO,

Je ne saurais commencer cet éditorial sans vous renouveler mes sincères remerciements pour la confiance que vous m’avez accordée en me confiant le poste de gouverneur du district 103 Est pour l’année 2017/2018.

A l’aube de ce 2ème Centenaire, nous avons la responsabilité de poursuivre le chemin qui nous a été tracé par nos prédécesseurs.

Sur ce chemin, nous allons rencontrer des obstacles nouveaux qu’il nous faudra franchir avec détermination et efficacité tout en gardant les valeurs que les Lions ont portées depuis un siècle, car ce sont ces valeurs qui leur ont permis de traverser les profondes mutations de société qui se sont produites.

Nous devons cependant penser à faire évoluer notre organisation et son fonctionnement de façon à répondre aux besoins croissants des personnes en détresse, mais nous devons également penser aux jeunes générations susceptibles de nous rejoindre dans les prochaines décennies.
Il faut incontestablement que nous soyons plus attractifs, innovants et … modernes.
Je rejoins là le célèbre poète ardennais Arthur Rimbaud qui écrivait « Il faut être absolument moderne »
Modernes, les gouverneurs précédents l’ont été en mettant en place une gouvernance un peu timide certes, mais qui a trouvé son apogée sous le gouvernorat de Bernard Havard que je remercie à nouveau pour la confiance qu’il m’a témoignée en me confiant la visite de 41 clubs.
Cette gouvernance a été pour moi un enrichissement inestimable et je compte la reconduire avec Olivier Meazza et Nicolas Lambert qui, dès septembre, assureront les visites d’une partie des clubs de notre district.
Gouvernance oblige toujours : c’est ensemble que seront prises les décisions et fixés les objectifs pour le district, lesquels s’articulent autour des thèmes principaux suivants :

  • Augmenter nos effectifs et garder les nouveaux Lions
  •  Accompagner la jeunesse
  • Valoriser et développer nos actions humanistes et humanitaires
  • Rendre nos forums nouveaux bureaux, nouveaux Lions plus attractifs
  • Communiquer, nous faire connaître et reconnaître.

N’oublions pas l’éthique, garante de notre savoir être et vivre ensemble.

La tâche est ardue mais je sais, chers amis Lions et LEO, que votre énergie et votre volonté de « servir » seront des atouts majeurs pour qu’ensemble, nous réussissions.

Cultivons l’amitié et la convivialité, tissons des liens solides, « Osons l’avenir » et regardons-le avec confiance !

Mes amis, je vous souhaite un très bel été et vous assure de toute mon amitié.

(Vers l’Idéal n°239 – Juillet 2017)